La brasserie
x
La brasserie
Récolte du houblon en avance... Envoyer

Cette année, on a redoublé d’effort pour entretenir le houblon depuis ce printemps, et la pluie nous a donnée un sérieux coup de main.

Du coup, on a fait la récolte du siècle de houblon bio !!! On voit la vie en vert.

Merci à tous les amis qui sont venus gentiment donner un coup de main au tri participatif des cônes de houblon. On a bien déconné… Et Luna a assuré au chargement/déchargement du séchoir !

 

 
23 Fructidor Envoyer

Eh bien voilà, elle est sortie la petite dernière ! On s’est fait griller la priorité par La Provence qui l’a annoncé la semaine dernière… Mais cette fois elle est vraiment là.

C’est une jolie blonde à 5°. Et c’est surtout notre interprétation du style IPA, Indian Pale Ale. Elle est caractérisée par des saveurs de houblon très marqué, des notes d’agrumes en attaque et une amertume puissante en fin de bouche.

Elle a été conçue a l’aide des houblons de Thorame et le canon à houblon que nous testons avec nos italiens préférés d’Impiantinox.

Son nom : « 23 fructidor ». C’est le 23ᵉ jour du mois de fructidor dans le calendrier républicain.

Dans ce calendrier, les noms des mois et des jours ont étés conçus par le poète Fabre d'Églantine avec l'aide d'André Thouin, jardinier du jardin des plantes. Chaque nom de mois rappelle un aspect du climat français ou des moments importants de la vie paysanne. Et chaque jour est caractérisé par le nom d'un produit agricole, d'une plante, d'un animal ou d'un outil en lieu et place des noms de saints. C’est assez poétique !

Dans ce calendrier, le 23 Fructidor est le jour du houblon bien entendu !

 

 
Article La Provence Envoyer
Un bel article dans "La Provence" du jour en page économie... (28 juin 2018)

 
Fusée à Houblon Envoyer

Mais quel est donc cet étrange appareil ?

Ceux qui me connaissent depuis longtemps peuvent penser que je suis redevenu ado et que je reprends comme au bon vieux temps, la construction de fusée expérimentale !

J’en vois déjà qui sortent les casques lourds, mais je rassure la population villageoise, il ne s’agit pas de ça.

Dans les semaines à venir, je vous promets des nouvelles de ce joli jouet qui va nous permettre de faire une nouvelle bière expérimentale pour cet été. Avis aux amateurs de houblon… ça risque d’être explosif !

En attendant, on dit merci à Impiantinox/Easybrau pour le test de cet engin redoutable.

 
Micro-Coupure Envoyer

A Thorame-Basse, le coût de l’électricité, le coût de son transport, le coût des taxes ou le coût de l’abonnement est le même qu’ailleurs en France...

...mais pour ce qui est de la qualité, on se croirait plutôt au tiers monde !

Il ne se passe pas une semaine sans que nous ayons une ou plusieurs coupures de quelques millisecondes à quelques minutes. Nous sommes en montagne me direz vous. Oui, mais ces interruptions sont complètement indépendantes de la météo et des conditions climatiques. Orage ou grand soleil, vent ou pas vent, matin avant 8h ou plein après midi, paf ! Ça coupe.

ENEDIS (responsable de la qualité de la fourniture de courant) ou EDF (le fournisseur) savent forcement d’où viennent ces problèmes, mais l’information ne descend pas jusqu’au client final fut il professionnel et c’est bien dommage. Est-ce dû à un décrochage automatique de ligne ? À un manque d’entretien des lignes ? À une intervention divine ?

Bien sur, le commun des mortels se protège en mettant un onduleur sur son PC et sa Box. Si vous avez un réseau et serveur, mieux vaut prévoir du lourd. Mais si en plus vous utilisez, comme nous, un équipement professionnel avec de l’électronique semi-industrielle, alors là c’est la catastrophe. Et cela engage des surcoûts importants. C’est pile ce genre de choses qui n’incitent pas à investir dans nos territoires à moins d’y être solidement ancré.

Bon, voilà. C’était le coup de nerf du jour. Ça sert à rien mais ça fait du bien. On va se consoler en buvant une bonne petite mousse Cordoeil.