La brasserie
x
La brasserie
Les Assises de la Transition Écologique et Citoyenne (2) Envoyer

Vous vous souvenez de mon premier article sur les Assises de la Transition Écologique et Citoyenne a lire ici ? C'était à Nice en octobre 2018.

 

Et bien la vidéo de mon intervention est disponible en ligne. Vous pouvez la regarder ici.

 
Cordoeil médaillée au Concours Général Agricole ! Envoyer
Lundi 25 février, Salon de l’Agriculture 2019. La bière biologique Cordoeil 23 Fructidor a reçu la médaille d’argent lors de la 128eme édition du Concours Général Agricole qui récompense les meilleurs produits et animaux du terroir français.

A Thorame comme dans tout le 04, on est fier de notre jolie blonde. Nous n’avons pas l’habitude de faire des bières très houblonnées, mais pour une première interprétation du style IPA, Indian Pale Ale, on a mis dans le mille !

 

La Cordoeil 23 Fructidor est caractérisée par des saveurs de houblon très marqué, des notes d’agrumes et de fruits exotiques qui donnent de la rondeur en attaque et une amertume puissante en fin de bouche.

 

Elle a été conçue a l’aide des houblons de Thorame, associé à ceux des USA et de Nouvelle Zélande. Ils sont utilisés à froid dans un canon à houblon (dryhopping) que nous testons avec nos italiens préférés d’EasyBrau-Velo.

 

Comme les copines de la gamme Cordoeil, la 23 Fructidor est une bière biologique de fermentation haute.

 

Son nom : « 23 fructidor » est le 23ᵉ jour du mois de fructidor dans le calendrier républicain de la révolution française. Dans ce calendrier, les noms des mois et des jours ont étés conçus par le poète Fabre d'Églantine avec l'aide d'André Thouin, jardinier du jardin des plantes. Chaque nom de mois rappelle un aspect du climat français ou des moments importants de la vie paysanne. Et chaque jour est caractérisé par le nom d'un produit agricole, d'une plante, d'un animal ou d'un outil en lieu et place des noms de saints. C’est assez poétique !

 

Dans ce calendrier, le 23 Fructidor est le jour du houblon bien entendu !

 

Un bel article sur Verdon-Info le meilleur site d'info sur le Haut et Moyen Verdon...

Un article sur le site web de Gilbert Delos, éminent bièrologue, journaliste a Bière Magazine. Son Blog est truffé d'actualité sur la bière en France.


 

 
Réunion SNBI à Tarare Envoyer

Samedi 26 janvier avait lieu à Tarare une réunion d’information du SNBI, j’y étais en tant que délégué départemental.

photo SNBI

 

Joli moment de partage et d’échange avec le Conseil d’Administration de notre Syndicat National des Brasseurs Indépendants. Merci a David Hubert du Ninkasi pour l’accueil et la visite.

Je ne peux que conseiller aux collègues brasseurs du 04 ou d’ailleurs : adhérez ! Vous aurez toutes les nouvelles du SNBI en direct et des conditions préférentielles chez plusieurs fournisseurs. J’envoie avant la fin de la semaine un petit compte rendu de la réunion pour les adhérents du 04.

 
Une Cordoeil sur le Cordoeil ! Envoyer

 

Eric et Xavier, nos deux aventuriers de l’extrême, sont montés au sommet de la montagne de Cordœil (2 114 m) avant les premières neiges pour se boire une Cordœil !

Il paraît qu’elle est encore meilleure quand on la déguste là-haut...

 

 
Cordœil Framboise Envoyer

Cet été, on vous a concocté une nouveauté top secrète… C’est une grande première à la brasserie Cordœil : une bière aux fruits !

Mais attention, c’est pas comme vous pouvez trouver dans la plupart des échoppes une blonde pisseuse avec des arômes pour faire le goût tagada, du parfum pour l’odeur qui entartugue, du colorant pour la couleur éclatante qui pique les yeux et de l’édulcorant pour l’effet sucré fillette.

Non, ici, on a une vrai bière, pur malt, à laquelle on a ajouté pendant la garde de la véritable framboise bio. Oui des fruits pour une bière aux fruits, dit comme ça, ça vous paraît normal mais en fait c’est pas si fréquent !

Ces framboises sont restées plusieurs mois dans le moût et participent à sa couleur finale. Et bien entendu, cela lui confère un goût et une odeur délicate de fruit. Une légère acidité aussi, et comme nos chères levures ont mangé le sucre pendant la fermentation, c’est très rafraîchissant.